Vers un nouveau leadership

Le leadership hérité du 20e siècle n’est plus adapté à nos exigences contemporaines. Découvrez quatre suggestions pour passer du leadership de l’ère industrielle à celui de l’ère digitale.

Il est impératif de migrer vers un leadership distribué, collaboratif, facilitateur, engageant, de réseautage et d’innovation afin de composer avec la complexité grandissante des changements de notre société. Plus facile à dire qu’à faire lorsque nos réflexes de leadership axés sur le contrôle et le pouvoir d’autorité sont encore bien ancrés.

Voici quatre pistes pour vous aider.

1. Être efficace ou savoir innover

Bien que l’efficacité demeure une priorité, la capacité à innover prend encore plus d’importance afin de pouvoir rapidement trouver des solutions aux pressions accélérées des contextes externes et internes.

2. Contrôler ou anticiper

Maîtriser ses opérations est important, mais l’accent doit être mis de plus en plus sur la capacité à anticiper les problèmes, les menaces, les tendances et les opportunités.

Les changements arrivent maintenant à une telle vitesse que savoir réagir rapidement ne suffit plus. Pour maintenir et améliorer sa position, il faut voir venir les menaces ou opportunités avant qu’elles ne se matérialisent et qu’il ne soit trop tard.

3. Être responsable de … ou être en réseau

Le leader de l’ère digitale comprend qu’une de ses tâches premières est de mettre en place les conditions pour que la collaboration à l’intérieur de son équipe et avec les autres équipes soit efficace et axée sur les résultats. Il comprend que cette collaboration disciplinée et cette habileté à travailler en réseau contribuent directement à sa capacité à anticiper et à régler ses enjeux rapidement.

4. Pouvoir d’autorité ou pouvoir d’influence

Le leader d’aujourd’hui et de demain saura exercer un pouvoir non pas basé sur l’autorité, mais sur sa capacité à influencer, à mobiliser ses supérieurs, ses collègues, ses partenaires et ses employés afin de faciliter les collaborations, les interdépendances, les réseaux d’échange, les prises de décisions partagées et le partage de connaissances.

Comment décririez-vous votre style de leadership dominant ou celui de votre organisation? Avez-vous un style hérité du 20e siècle ou résolument aligné sur celui du 21e siècle?

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus