Série Défaire les silos – Provoquer la collaboration

En 15 ans de gestion de projets de transformation majeure au sein de grandes organisations, j’ai constaté que l’un des principaux obstacles aux initiatives de changement est le manque de collaboration. Tentative d’explication.

On ne veut pas collaborer

Que cela soit entre les personnes, les départements ou les secteurs. On ne veut pas collaborer. On collabore seulement quand cela sert notre agenda. Ou encore, on veut collaborer, on part avec de bonnes intentions, mais on ne sait pas s’y prendre et cela n’aboutit à rien ou, pire encore, aggrave la situation. Pourquoi?

Combattre encore et encore les silos

La réponse tient en un seul mot : Les silos. Ils représentent un obstacle à la réussite des changements. Mais comment modifier une telle situation? Soyons réalistes. Les silos ne tomberont pas de sitôt dans la majeure partie de nos organisations. Faut-il s’y résigner pour autant? À défaut d’amorcer un virage culturel, une restructuration majeure ou un réalignement majeur à partir de la tête, il est tout de même possible de créer des passages entre ces silos.

Créer des passages entre les silos : mode d’emploi

Mais comment allez-vous me dire? « Tu ne connais pas les gens chez-nous. Il existe pourtant de nombreux moyens. » Un des plus simples consiste à provoquer la collaboration. Il suffit de regarder autour de nous. Il se passe rarement une journée sans que quelqu’un initie une rencontre pour amener les gens à se parler, à collaborer pour résoudre des problèmes ou implanter des solutions.

Le problème réside dans le fait qu’il n’y a pas suffisamment de telles initiatives ad hoc de collaboration ou encore dans le fait que ces initiatives soient mal gérées. Vous voulez moins de silos et plus de collaboration?

Devenez des provocateurs de collaboration

Soyez de ceux et celles qui amènent les gens à se parler. Comment? En appliquant ce que tout bon provocateur de collaboration fait intuitivement :

  1. Constatez qu’une situation pourrait se régler plus facilement si différents groupes prenaient le temps de se parler.
  2. Suggérez aux gens concernés d’organiser une rencontre pour mettre en commun leurs contraintes, attentes, besoins, objectifs.
  3. Structurez la rencontre afin que chacun s’écoute et dialogue efficacement pour comprendre la perspective de l’autre et explorer des pistes de solutions qui pourront satisfaire les intérêts mutuels.

Plus nos organisations compteront sur des provocateurs de collaboration, plus il y aura de gens qui prendront le temps de se parler. Plus les gens apprendront à mettre leurs ressources ensemble pour régler des problèmes et faire avancer plus rapidement et plus efficacement projets et solutions. Alors, quelle initiative de collaboration pourriez-vous provoquer aujourd’hui?

Surveillez mon prochain blogue pour connaître d’autres moyens de défaire les silos et propulser la collaboration.

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus