Stratégies : réduire l’écart entre élaboration et exécution

L’exécution d’une stratégie devrait vous permettre de réaliser vos objectifs. Mais qu’en est-il réellement?  

Combien d’objectifs stratégiques avez-vous atteints ces dernières années?

Selon une étude réalisée par l’Economist Intelligence Unit (EIU) auprès de 500 leaders mondiaux, seuls 10 % des organisations réussissent à atteindre 100 % de leurs objectifs. La même étude indique que 59 % des répondants étaient d’accord avec l’énoncé suivant :

« Nous rencontrons souvent des difficultés à réduire l’écart entre le développement de stratégies et leur implantation concrète au quotidien. » - Témoignage d’un répondant

Unir ses forces pour trouver des solutions aux problèmes d’exécution de stratégies

Ces difficultés sont si marquées et si problématiques que les leaders de plusieurs organisations des secteurs privés, sociaux, académiques et gouvernementaux ont décidé l’an dernier de créer une coalition sans but lucratif nommée : Brightline Initiative.

Sa mission : aider les organisations à combler l’écart entre le design, l’élaboration, des stratégies et leur exécution. Parmi les membres de cette coalition, on retrouve : le Harvard Business Review, le Projet Management Institute, le Boston Consulting Group, Brystol-Myers-Squibb et l’Agile Alliance.

Des pertes conséquentes

Selon Brightline, il se perdrait un million de dollars toutes les 20 secondes dans le monde en raison de stratégies qui n’ont pas été exécutées avec succès. Cela représente des pertes de près de 5 milliards de dollars par jour.

Dix principes pour les réduire

La Brightline Initiative met de l’avant dix principes directeurs pour aider les leaders à réduire les pertes astronomiques reliées à cette exécution des stratégies.

  1. Reconnaître que l’exécution des stratégies est aussi importante que le design des stratégies.
  2. Accepter d’être imputable d’exécuter la stratégie que vous avez conçue.
  3. Dédier et mobiliser le nombre approprié de ressources.
  4. Tirer parti des idées de vos clients et compétiteurs
  5. Être audacieux, demeurer centré et garder les choses aussi simples que possible.
  6. Promouvoir l’engagement d’équipe et la collaboration efficace entre les unités d’affaires.
  7. Démontrer un parti pris en faveur de la prise de décision et assumer les décisions que vous prenez.
  8. Vérifier les initiatives en cours avant de vous engager dans de nouvelles.
  9. Développer des plans robustes, mais permettre des faux pas - échouer rapidement pour apprendre rapidement.
  10. Célébrer les succès et reconnaître ceux qui ont fait du bon travail.

Gros plan sur le premier principe

J’attire votre attention sur leur premier principe : Reconnaître que l’exécution des stratégies est aussi importante que le design des stratégies.

C’est une évidence me direz-vous? Pourtant, seul le quart des répondants de l’étude de l’EIU se sont dit tout à fait d’accord avec les deux énoncés suivants :

  1. Les personnes impliquées dans le développement des stratégies sont aussi activement impliquées dans le suivi de leurs implantations;
  2. Les personnes impliquées dans le développement des stratégies et celles responsables de son implantation collaborent effectivement.

Si l’exécution de vos stratégies est un défi, je vous invite à consulter le site de Brightline.

Pour évaluer votre capacité d’exécution, demandez une consultation gratuite avec un expert en transformation d’affaires d’Aplus.

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus

Pin It on Pinterest

Share This