Visit our FacebookVisit our InstagramVisit our TwitterVisit our LinkedInVisit our YouTube channel

Pourquoi utiliser une démarche en gestion du changement ?

Pourquoi utiliser une démarche en gestion du changement et qu'elle est sa valeur ajoutée ? Nous avons posé la question à Natalie Hubert, directrice principale et conseillère senior en gestion du changement chez Aplus.


Quelle est la valeur ajoutée d'un professionnel en gestion du changement ?

Un professionnel en gestion du changement peut amener de la valeur ajoutée à une organisation en aidant un gestionnaire de projet, une équipe de projet, des gestionnaires à prendre du recul. Donc être capable de regarder la forêt plutôt que de regarder l'arbre.

Ce que je fais également pour apporter une valeur ajoutée à une organisation, je vais amener une démarche qui est plus structurée, qui est flexible et qu'on peut adapter. Je vais également profiter de mon expertise pour être capable de poser les bonnes questions, pour être capable d'amener ces gens-là à cheminer et de les faire réfléchir pour aller un peu plus loin dans leur réflexion sur la façon d'amener les changements dans leur organisation. 

réflexion sur comment faire du changement dans son entreprise ou son organisation par Aplus Transition.

Quelle démarche utilises-tu ?

En fait, j'utilise plusieurs démarches. Je vais m'inspirer parfois du modèle ADKAR de Prosci et je vais également m'inspirer de certains principes d'Agilité. Toutefois, je privilégie le modèle DO-IT, DO-IT étant pour définir, organiser, implanter, talonner. 

DO-IT vient d’Aplus donc, les professionnels en gestion de changement d’Aplus ont développé ce modèle de gestion de changement. On l'utilise depuis plus d'une quinzaine d'années et on a vu le succès et la différence que l'application de ce modèle-là et que cette démarche-là peut impliquer ou peut apporter chez nos clients. 

Le modèle DO-IT se décline en quatre étapes. Ces quatre étapes-là, on peut facilement les arrimer avec les étapes types de gestion de projet. On peut également arrimer nos différentes activités reliées à ces quatre étapes-là aux étapes de gestion de changement. 

La démarche DO-IT possède également plusieurs accélérateurs. Ces accélérateurs-là me permettent de pouvoir bâtir ma stratégie de gestion du changement et mon plan de gestion du changement. Ça permet de faciliter et de mieux gérer les différents changements qu'on veut implanter dans une organisation. Et les changements peuvent être de différents types. Ça peut être une implantation technologique, une acquisition, une restructuration, bref, tout genre de changement qu'on veut amener dans une organisation. On peut très facilement utiliser la démarche DO-IT. 

Télécharger gratuitement le modèle DO-IT

[hubspot portal="7484213" id="691a70fa-53ab-4dcd-92fa-35d3e3358115" type="form"]

Quand utilises-tu la démarche en gestion du changement DO-IT ?

En fait, j'utilise ma démarche DO-IT toujours. Quand j'arrive sur un projet, je vais me servir de mon modèle et de ma démarche pour être capable de bâtir mon diagnostic. Ça va donc m'inspirer des questions que je vais vouloir poser pour aller poser un bon regard et déterminer quelles vont être les activités que je vais devoir mettre en place dans le cadre de mon projet. 

J'utilise aussi la démarche en cours de projet. Donc, on le sait. On n'arrive pas toujours comme professionnel en gestion du changement au début d'un projet. On peut arriver un peu plus tard dans le projet. La beauté de ce modèle-là, c'est que ça nous permet, étant donné qu'il est arrimé sur les différentes étapes de gestion de projet, ce que ça nous permet de faire c’est de voir à quel endroit on est dans le projet et qu'on puisse tout de suite cibler les bonnes activités à mettre en place au niveau de la gestion de changement, en fonction du moment où on arrive dans le projet. 

Mais, ça me permet quand même de poser des questions pour aller valider si effectivement les étapes qui devaient se tenir en début de projet ont réellement été réalisées. 

  • Est ce qu'on a communiqué les raisons pour lesquelles on fait ce changement-là ? 
  • Est ce qu'on a bien identifié la portée de la gestion de changement ? 
  • Est ce qu'on a bien identifié les parties prenantes qui vont être touchées ? 
  • Est ce qu'on a commencé à réfléchir aux impacts ? 

Donc, le modèle me sert également à entrer en relation avec mes équipes de projet ou avec mes gestionnaires, puis à leur poser ces bonnes questions-là. 

Autre élément : mes odeurs ! 

Je me sers beaucoup de mon intuition. Je me fie beaucoup à mes intuitions et je les appelle affectueusement mes odeurs. Ce que je fais, c'est que quand je suis dans un projet et que je me rends compte qu'il y a quelque chose qui accroche ou que ça ne se déroule pas de manière aussi fluide que je le souhaiterait, à ce moment-là, je prends cet élément d'odeurs là, je le passe dans mon scan et là, j'ai des lumières qui à ces lumières-là, vont me permettre d'aller poser des questions ou d'aller mettre en place des actions pour essayer d'aller valider et de faire en sorte que ce qui n'est pas fluide devienne plus fluide. 

À titre d'exemple, j'étais dans un groupe de travail et je trouvais qu'on avait de la difficulté à arriver à nos conclusions dans le groupe de travail. J'ai pris un pas de recul, puis je me suis dit “Qu'est ce qui se passe ?” pour me rendre compte finalement que la cible et les objectifs n'étaient pas clairs. Les gens n'avaient pas une compréhension commune de la portée. À un certain moment, on a voulu implanter un changement dans une dans une organisation, puis il y avait un élément de résistance. J'avais de la difficulté à saisir pourquoi les gens avaient de la difficulté à adhérer à ce changement-là. 

Toujours en passant, cet élément de réflexion là dans mon scan pour voir et allumer qu'il y avait des éléments de culture et de contexte qui n'avaient pas nécessairement été adressés. C'est un peu de cette façon-là dont je me sers du modèle et de la démarche quand je suis dans le cours d'un projet. 

Bénéfices d'utiliser une démarche en gestion du changement

J'apporterai un élément de réponse en deux temps. Le premier temps, c'est rassurant pour soi comme professionnel en gestion de changement. C'est rassurant parce qu'un projet, ça bouge, un projet, c'est vivant et il faut se donner les moyens pour être capable de danser et de bouger avec le projet. Le modèle et la démarche DO-IT nous permet ça. Donc on est capable d'avoir une certaine structure qui nous permet d'être flexible et d'être capable de s'adapter en fonction de ce qui se passe au niveau du projet, puis d'être capable de s'adapter au niveau du client aussi. 

C'est également rassurant du côté du client parce qu'on est capable de lui donner une feuille de route. On est capable de lui démontrer ce qui vient. On est capable de l'aider à voir venir. Et cette démarche là nous permet également de lui permettre de se poser les bonnes questions quand vient le temps pour lui d'implanter son changement. 

Les statistiques disent qu'on a six fois plus de chances de réussir nos projets de changement lorsqu'on utilise une démarche de gestion de changement. 

Let's do it! 

Natalie Hubert

Directrice principale et conseillère senior

Envie d'en savoir plus ?

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir nos contenus et actualités 

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram