Série Rentabiliser le changement: Moins de changements mais plus de résultats. Est-ce possible?

Dans un environnement qui change à un rythme effréné où la concurrence est féroce et où l’innovation est la clé de votre croissance voire de votre survie. Comment gérer l’afflux d’idées, de projets… et de priorités?

Pour ce blogue de la série Rentabiliser le changement, j’aimerais vous aider à répondre à la question suivante : Est-il possible de faire moins de changements, mais d’obtenir plus de résultats?

Trop de projets signifie…

Une majorité d’entreprises, pour répondre à la pression, redoublent d’idées et de projets… et de priorités avec le résultat suivant :

  • les efforts de vos équipes sont dissipés;
  • vos ressources financières vous forcent à arrêter certains projets pour en terminer ou en démarrer d’autres;
  • vous finissez par radier certains investissements;
  • vos employés ne croient plus que les projets vont aboutir;
  • vous passez rapidement au prochain projet sans nécessairement mesurer les résultats des précédents.

Le problème, c’est qu’au bout du compte, on est souvent loin des bénéfices qui avaient permis de « vendre » tous ces projets et que le capital humain dans l’organisation est à bout de souffle. Quand on met tout cela dans la balance d’un côté et de l’autre, ça ne fait souvent plus beaucoup de sens.

Trop de priorités tue les priorités

Plusieurs recherches, dont celle de Sean Covey, Chris McChesney, Jim Huling, auteurs de The 4 Disciplines of Execution démontrent que les organisations qui ont trop de priorités ont du mal à les réaliser avec excellence.

Selon eux, les organisations qui travaillent sur 11 à 20 objectifs, au-delà des opérations quotidiennes n’en atteignent aucun avec excellence; celles qui travaillent sur 4 à 10 en réussissent 1 ou 2 avec excellence; et celles qui ne travaillent que sur 2 ou 3 les réussissent tous avec excellence.

Une nécessité… prioriser

Si vous voulez rentabiliser vos changements, il vaut donc mieux vous limiter à deux ou trois priorités. Pourquoi?

  • Vos ressources seront mieux utilisées;
  • Vous obtiendrez également des résultats nettement supérieurs : coûts moins élevés (parce qu’on en fait moins), rendements supérieurs et employés plus motivés et engagés.

N’est-ce pas ce que cherchent toutes les organisations?

À vous de jouer

Concentrez-vous sur un maximum de trois priorités qui permettent de rassembler vos équipes vers des buts communs et de prioriser les idées en fonction de leur contribution à ces priorités.

Et dans votre organisation? Qu’est-ce qui se passe? Combien de fois avez-vous vu des projets démarrer pour tenter de régler des problèmes qu’on avait tenté de régler avant… de changer d’orientation?

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus