La résistance peut-elle être un précieux outil dans la gestion de projet? (partie 1/2)

Tout projet ou changement engendre sa part d’inquiétudes, de préoccupations et des résistances de la part des utilisateurs concernés. Cette résistance peut-elle devenir un atout? Réponse en deux billets.

Écouter pour mieux convaincre

Il est démontré que les gens ont tendance à faire un pas de plus vers l’adoption d’un changement lorsqu’ils savent qu’on écoute leurs préoccupations et tente d’y apporter des réponses.

À l’inverse, quand on ignore leurs préoccupations, cela mène à la résistance qui peut être perçue comme un obstacle à la réussite de projets ou d’initiatives de changement.

  • Qu’arriverait-il si, comme gestionnaires de projet, nous considérions ces préoccupations comme un précieux outil pour réussir à atteindre les objectifs de nos projets?
  • Que se passerait-il si nous acceptions de gérer la résistance; de l’envisager sous l’angle d’une gestion des préoccupations?

« Gérer les préoccupations » résonne de manière beaucoup plus positive et constructive, n’est-ce pas?

Pourquoi se soucier des utilisateurs?

Alors, maintenant vous vous demandez peut-être… Ne serait-ce pas au superviseur de l’utilisateur de se soucier de ces préoccupations? En particulier, parce que c’est lui qui devra interagir avec ses employés une fois le projet ou le changement mis en œuvre.

La réponse à cette question est « oui »! Les superviseurs sont en meilleure position de gérer et de traiter les préoccupations de leurs équipes. Cependant, s’assurer que ces préoccupations soient recensées et que l’information se rende jusqu’à vous et votre équipe de projet revêt une grande importance.

Quand résistance rime avec investissement

Ces préoccupations peuvent vous fournir de précieux renseignements sur ce qui pourrait empêcher les utilisateurs d’adopter un changement que vous désirez apporter dans l’organisation!

Comprendre ces préoccupations dès le début du projet vous permettra d’être proactif, de planifier votre stratégie de communication et d’inclure des activités visant à aider les employés à surmonter ces problèmes. Les préoccupations peuvent même vous donner des idées pour revoir vos solutions et vous assurer qu’elles seront réalisables.

Mon prochain billet portera sur des conseils pour recueillir et considérer les préoccupations dans vos projets. Maintenant qu’en est-il pour vous? Quelle est votre expérience? Quelles sont vos réactions?

» Lisez Quand la résistance devient un atout dans la gestion de projet – Épisode 2

Joël Martimbeault,
Conseiller principal
Aplus