EN

La reconnaissance : C’est gratuit mais c’est payant ! 

Reconnaissance

Souvenez-vous lors de vos premières expériences lorsque vous étiez enfant lorsque vos parents reconnaissaient vos efforts d’avoir fait un beau dessin… Est-ce que ces encouragements vous donnaient envie de vous améliorer en dessin? La réponse est probablement oui car ce sont nos premiers pas dans l’univers de la reconnaissance !  

Sur le plan professionnel, lorsque l’on parle de reconnaissance, les premières idées qui nous viennent à l’esprit sont souvent : l’augmentation salariale ou la promotion n’est-ce pas ? Il y a également d’autres façons à considérer qui auront les effets à long terme tant recherchés ! 

Comme dans toute bonne recette, il y a des ingrédients de base que l’on ne peut pas nécessairement remplacer par autre chose. Selon Jean-Pierre Brun *, fondateur la Chaire en gestion de la santé organisationnelle et de la sécurité du travail de l’Université Laval, une reconnaissance de qualité dépend de 3 critères : 

Les trois ingrédients indispensables pour une recette gagnante 

  • Le premier étant l’authenticité. Une reconnaissance impersonnelle qui n’est pas sentie n’atteindra pas sa cible. D’ailleurs, les gens distinguent facilement lorsque la sincérité n’est pas au rendez-vous. 
  • Par la suite il y a la proximité dans le temps. Il est important de reconnaître dans l’immédiat ou peu de temps après l’évènement sinon l’action en perd réellement tout son sens. 
  • Finalement, l’importance de la spécificité. On peut s’entendre pour dire que nous avons tous déjà reçu un merci sans trop savoir ce que l’on avait fait ? Cela n’a jamais le même impact que lorsque l’on précise ce qui est reconnu. Par exemple, dans mon passé de service aux tables, un merci simple n’avait jamais le même punch que merci, ton service jovial est rafraichissant. Vous voyez la différence ? 

La reconnaissance monétaire, oui mais encore ? 

Pour vous illustrer mon opinion face à la reconnaissance monétaire, j’ai envie de faire un parallèle avec mon expérience de service en restauration. Il m’est arrivée à quelques reprises de recevoir de gros pourboires mais sans me préciser nécessairement pourquoi. J’étais touchée sur le coup, mais après 2 minutes, j’avais déjà oublié. Ce type de reconnaissance a souvent un effet à court terme surtout lorsqu’il n’y a aucune rétroaction accompagnant le geste. La satisfaction est présente, mais s’essouffle rapidement. Cependant, un commentaire positif sur ma bonne humeur, ma rapidité ou mon service, ÇA ça faisait ma journée, voire ma semaine ! Ce type de reconnaissance, a un effet sur le long terme, notamment sur l’estime de soi mais également sur le sentiment d’être à la bonne place. Je l’ai toujours dit, ce sont des commentaires comme ça qui m’ont motivé à me dépasser au travail ! 

J’ai envie de conclure en vous posant les questions suivantes :  

  • Quelle est la place de la reconnaissance dans votre désir de vous surpasser au travail? Facultative, importante ou indispensable ?  
  • À qui avez-vous récemment dit merci en précisant pourquoi ?  

Marie- Christine VERRET

Conseillère en gestion du changement

Aplus

* BRUN, J. (2018) Le Pouvoir de la reconnaissance au travail – 30 fiches pratiques pour motiver et améliorer la performance

Envie d'en savoir plus ?

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir nos contenus et actualités 

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram