La gestion du changement, une méthodologie ou une compétence?

La gestion du changement suscite souvent de nombreuses questions et notamment l’une d’elle : La façon dont nous intervenons a-t-elle plus d’impact que la méthodologie que nous utilisons? Tentative de réponse.

Beaucoup de questions…

  • Doit-on maîtriser une méthodologie sur laquelle asseoir nos interventions reliées à la gestion du changement?
  • Quelle méthodologie de gestion du changement devrions-nous adopter
  • Devrions-nous être fidèle à une seule ou tirer avantage de plusieurs méthodologies?
  • La gestion du changement est-elle plus une compétence?

Voilà quelques-unes des nombreuses questions soulevées par les experts rassemblés à Las Vegas à la conférence annuelle des professionnels en gestion du changement.

Quel cocktail pour réussir?

La majorité des praticiens en gestion du changement semblent d’avis qu’un mélange de plusieurs méthodologies, parmi lesquelles on peut choisir les éléments pertinents à notre situation, constitue la meilleure solution.

Choisir l’approche ou les parties d’un modèle qui conviennent le mieux à notre situation pour bâtir sa méthode maison est de plus en plus recherché. Il demeure cependant que pour les praticiens qui commencent en gestion du changement, appliquer une bonne méthodologie constitue une base importante pour développer leur expertise. Il est toutefois dans leur intérêt de s’exposer à plusieurs méthodologies le plus rapidement possible pour diversifier les options et agrandir leur éventail de solutions.

Gestion du changement : une compétence à maîtriser?

Comment conjuguer culture organisationnelle, gestion du changement et harmonisation des pratiques qui répondent à nos besoins spécifiques? La capacité d’influencer pour faire passer nos idées et exposer la valeur qu’apporte la gestion du changement dans une situation donnée est critique au succès.

Faire valoir l’impact d’un changement sur la productivité ou le moral des troupes est un incontournable. C’est le type de sensibilisation qu’il est primordial de faire passer auprès des dirigeants pour qu’ils :

• évaluent l’effet de leurs décisions sur la main-d’œuvre;
• puissent ajuster leur plan d’action en conséquence.

Se préoccuper des humains

Ainsi, une majorité d’experts du domaine se préoccupent du sort des humains en période de changement. Pour aborder cette question, il est nécessaire de maîtriser l’art de convaincre, d’influencer, de faire valoir et de ressentir les organisations pour être en mesure d’intégrer la gestion du changement dans leur culture.

Un flair particulier et une maîtrise des éléments humains en période de changement sont essentiels à la réussite d’une initiative peu importe le type de changement contemplé. Ceci-dit, on dénote une constante : peu de formation ou de forum permettent de développer cette compétence essentielle au succès des organisations constamment en changement.

Un récent sondage informel faisait circuler une question semblable sur Linkedin. Les résultats étaient clairs : mélanger méthodologies et compétences va de pair en gestion du changement. On pourrait aller jusqu’à dire que l’un ne va pas sans l’autre.

Alors vous, que croyez-vous? Avez-vous une méthodologie spécifique, choisie et mise en œuvre? En avez-vous plusieurs dont vous vous inspirez? Vos troupes maîtrisent-elles la nouvelle compétence émergente de la gestion du changement? Sinon, est-ce une nécessité, pour certains groupes ou pour tous?

Là est la question! Qu’en pensez-vous?

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus