La collaboration : cela se structure

Quand je pose la question suivante à des gestionnaires : « Qui d’entre eux n’est pas en faveur de la collaboration? », personne ne lève la main. Alors, comment expliquer que tant de silos se dressent encore dans nos organisations?

Des raisons nombreuses

Il y a celles qui sont exprimées :

  • Pas assez de temps.
  • Trop éloigné.
  • Manque de ressources.
  • On est déjà débordé.
  • Ce n’est pas dans nos priorités.

Et il y a celles qui ne sont pas nécessairement dites, mais qui sont aussi présentes :

  • On a essayé, cela ne fonctionne pas.
  • On ne leur fait pas confiance.
  • Je suis là pour ma carrière, mon secteur, mes objectifs.

Avec tous ces obstacles, simplement demander plus de collaboration relève de la pensée magique.

La collaboration, est comme un processus. Sans structure, objectifs clairs et rôles et responsabilités définis, on fait de son mieux, mais on n’est pas nécessairement efficace.

Les organisations sans silos sont celles qui ont compris que la collaboration, cela se structure.

Trois clés pour structurer la collaboration

Valeur

Les dirigeants de l’organisation ou du secteur :

  • font de la collaboration une valeur essentielle qu’ils modèlent eux-mêmes par leurs comportements;
  • exigent de leurs collaborateurs qu’ils :
    • partagent informations, ressources et expertises pour innover et résoudre les problèmes;
    • adoptent des approches solutions.

Système

Les organisations collaboratives mettent en place des pratiques de gestion qui encadrent la collaboration. Exemples :

  • Elles se donnent des tableaux de bord avec des axes stratégiques, des objectifs communs et des indicateurs.
  • Elles mettent sur pied des comités et des équipes multidisciplinaires, multi-secteurs et multi-niveaux où chacun travaille dans un espace collaboratif en étant axé sur des objectifs communs.
  • Elles inscrivent des objectifs de collaboration dans les évaluations de performance.
  • Elles mettent sur pied des zones de communications avec des rencontres de suivis formalisées.

Compétences

Comme les habiletés de collaboration ne sont pas nécessairement innées, les organisations collaboratives développent les compétences de collaboration chez leurs gestionnaires par le biais de formation, de coaching et de renforcement au quotidien.

Quand la seule bonne volonté ne suffit pas, un bon encadrement peut définitivement aider à orienter les actions. Quel est votre plan pour mieux collaborer?

Manon Champagne,
Co-fondatrice, présidente et conseillère stratégique
Aplus